Conseil d’administration

Richard Drouin, C.C., O.Q., c.r. – Président

Richard Drouin est avocat-conseil au sein de l’étude McCarthy Tétrault s.e.n.c.r.l, s.r.l. Il est président du conseil du North American Electric Reliability Council (chargé de surveiller et réglementer la fiabilité des réseaux de transmission électriques en Amérique du Nord). De 1988 à 1995, il a été président du conseil et chef de la direction d’Hydro-Québec. Jusqu’à tout récemment, Richard Drouin était président du conseil d’Abitibi-Consolidated et de Stelco. Il a fait ses études collégiales au Collège Jean-de-Brébeuf et ses études de droit à l’Université Laval.

Richard Drouin siège à plusieurs conseils d’administration, dont ceux de Aéroports de Montréal, American Superconductor (Boston), British Airports Authority (BAA), Gesca (journaux francophones) et Banque Le Choix du Président. M. Drouin est membre du bureau des gouverneurs de la Société géographique royale du Canada.

M. Drouin est compagnon de l’Ordre du Canada et officier de l’Ordre national du Québec. Il est récipiendaire de la médaille Gloire de l’Escole de l’Université Laval et détient un doctorat honoris causa de l’Université Lumière de Lyon. Il est consul honoraire de Grande-Bretagne à Québec. En 2002, Richard Drouin a été nommé « personnalité de l’année » par le Conseil canadien de l’énergie.

Stéphane Bertrand, Directeur exécutif

Stéphane Bertrand occupe, depuis novembre 2007, le poste de directeur exécutif du Congrès mondial de l’énergie – Montréal 2010.

Auparavant, soit entre 2003 et 2007, M. Bertrand était directeur de cabinet du premier ministre du Québec. Ses fonctions l’ont amené à participer étroitement à l’élaboration des politiques gouvernementales et du budget du Québec.

Stéphane Bertrand a œuvré plusieurs années chez Gaz Métropolitain, où il a tour à tour occupé le poste de directeur, puis de vice-président, Communications, Affaires publiques et gouvernementales. Antérieurement à cette fonction, il a été consultant au sein d’un cabinet-conseil en communication de Montréal, où il a, entre autres, chapeauté deux projets majeurs de gazoduc, ainsi que vice-président Planification et développement de la Société financière des Caisses populaires Desjardins. M. Bertrand a également été directeur de cabinet et économiste, responsable des relations de presse, au cabinet du ministre délégué aux Finances et à la Privatisation ainsi qu’au cabinet du ministre des Affaires culturelles du Québec.

Titulaire d’une maîtrise en sciences économiques de l’Université de Montréal, Stéphane Bertrand est membre du conseil d’administration de la Chaire de relations publiques de l’UQAM et de la Fondation des étoiles. Il a également été membre des conseils d’administration de Carbone 14, président de la Fondation des Jeux du Québec, président du comité des affaires publiques de l’Association gazière canadienne et membre du conseil d’administration d’Info-Excavation et de l’Association pipeline.

André Boulanger, Trésorier

André Boulanger est entré au service d’Hydro-Québec en juillet 2003 comme président d’Hydro-Québec Distribution. À ce titre, il est responsable de la fiabilité du réseau de distribution et de la sécurité d’approvisionnement en électricité de quelque 2,9 millions de clients. La division, dont les actifs se chiffrent à plus de 10milliards de dollars, exploite un réseau de 108 344 kilomètres de lignes de distribution et 24 centrales thermiques alimentant des réseaux autonomes périphériques. Son effectif compte 7 800 employés.

D’abord ingénieur en 1975 à Bell Canada, M. Boulanger a ensuite été chargé de projets en économie d’énergie chez J.-M. Lagacé et associés, ingénieurs-conseils, de 1975 à 1981. Puis, il a été chef de la section Économie d’énergie au Groupe-conseil Roche, de 1981 à 1983.

En 1983, M. Boulanger est entré à la Société en commandite Gaz Métropolitain, où il a occupé durant 20 ans divers postes stratégiques de direction.

André Boulanger a obtenu de l’Université Laval un baccalauréat et une maîtrise en sciences, en 1974 et en 1976 respectivement. Après avoir perçu une bourse d’études doctorales, il a fréquenté pendant un an, en 1977, le Georgia Institute of Technology, à Atlanta. À l’été 1995, M. Boulanger a complété une formation en gestion à la Western Business School, à London, en Ontario.

M. Boulanger est président du conseil d’administration de Pro Musica. Il est aussi membre du conseil d’administration de l’Institut du cancer de Montréal et du Domaine Forget.

Marie-José Nadeau, Administrateur

Marie-José Nadeau est vice-présidente exécutive aux Affaires corporatives et secrétaire générale d’Hydro-Québec. Elle a obtenu de l’Université d’Ottawa une licence en droit en 1975 et une maîtrise en droit public en 1980.

Membre du Barreau du Québec, Mme Nadeau a fait son stage à la Cour suprême du Canada. Au début de sa carrière, elle a été avocate au gouvernement fédéral, où elle a travaillé pendant 10 ans, particulièrement en droit administratif, avant d’exercer en pratique privée.

Entrée au gouvernement du Québec en 1987, Marie-José Nadeau a occupé diverses fonctions stratégiques au ministère de l’Environnement et au ministère de l’Énergie et des Ressources.

Madame Nadeau est entrée au service d’Hydro-Québec en 1993. Elle a successivement occupé les fonctions de secrétaire générale et de vice-présidente exécutive aux Affaires corporatives. À ce titre, elle est responsable de la planification stratégique, des affaires juridiques, des communications, des affaires gouvernementales et institutionnelles, de la sécurité industrielle ainsi que de l’environnement. Elle est également secrétaire du conseil d’administration d’Hydro-Québec et de ses filiales.

Madame Nadeau est membre du conseil d’administration de Churchill Falls (Labrador) Corporation Limited. Elle est vice-présidente du conseil d’administration du Conseil canadien de l’énergie et elle préside le comité Communications and Outreach du Conseil mondial de l’énergie, dont elle est membre du conseil d’administration. Elle préside également le conseil d’administration de la Fondation Hydro-Québec pour l’environnement.

Marie-José Nadeau est vice-présidente du conseil d’administration de l’Orchestre symphonique de Montréal. Elle est également membre du conseil d’administration de Metro inc., du Musée des beaux-arts de Montréal et du Centre d’études et de recherches internationales de l’Université de Montréal. Mme Nadeau a aussi été présidente du conseil d’administration de l’Associations canadienne de l’électricité en 2000.

Chris Huskilson, Administrateur

Chris Huskilson est reconnu pour ses qualités de chef, ses connaissances techniques poussées et sa vaste expérience de plusieurs aspects du secteur de l’énergie de la côte Est du Canada. M. Huskilson a commencé sa carrière chez Nova Scotia Power en 1980. Au départ, il travaillait dans le domaine du génie informatique. Il était chargé de l’installation des systèmes de surveillance et de la mise en service de la centrale marémotrice d’Annapolis. Il a occupé les postes de surveillant général de la production hydroélectrique du système hydroélectrique de Mersey, de planificateur principal des activités au centre de contrôle de l’énergie, de directeur d’usine des systèmes de génération de Lingan et de Glace Bay, de vice-président de la transmission et de la distribution, et de premier vice-président des activités. En juillet 2003, il a été nommé directeur de l’exploitation d’Emera et de Nova Scotia puis, en 2004, il a été nommé président et chef de la direction d’Emera.

M. Huskilson est membre du conseil exécutif de l’Association canadienne de l’électricité ainsi que de l’Association des ingénieurs de la Nouvelle-Écosse. Il est actuellement président de la Bangor Hydro-Electric Company, président du Greater Halifax Partnership, administrateur du Nova Scotia Community College et président du Conseil canadien de l’énergie. Chris Huskilson possède un baccalauréat en génie ainsi qu’une maîtrise en génie de l’Université du Nouveau-Brunswick.

Andrew Stephens, Administrateur

Andrew Stephens a été nommé premier vice-président des relations d’entreprise de Petro-Canada en 2007. Dans l’exercice de ses fonctions, il chapeaute les ressources humaines et les communications de Petro-Canada avec ses intervenants internes et externes. À titre de membre de l’équipe des cadres, M. Stephens participe aussi à l’orientation stratégique de la société.

M. Stephens a commencé sa carrière en 1977 à titre d’ingénieur des procédés, à la raffinerie de Port Moody de Gulf Oil Canada. Il était chargé des projets, de la planification et des évaluations économiques. Depuis qu’il est entré au service de Petro-Canada comme ingénieur des procédés en 1979, Andrew Stephens a occupé divers postes de cadre supérieur dans les unités commerciales des services en amont, des services en aval et des services partagés. Il est membre de la direction de Petro-Canada depuis 1993.

M. Stephens possède un baccalauréat en sciences appliquées (génie chimique) de l’Université de Waterloo. Il est membre de l’Association of Professional Engineers, Geologists and Geophysicists of Alberta.

M. Stephens a été membre et président de la Fondation sciences jeunesse. De plus, il a été président du Conseil canadien de l’énergie.

Élie Saheb, Invité permanent

Élie Saheb possède un baccalauréat et une maîtrise en sciences (génie) de l’Université du Kansas. Il a obtenu en 1973 un doctorat en sciences appliquées de l’École polytechnique de Montréal.

Dès l’obtention de sa maîtrise, M. Saheb a été embauché comme concepteur (accélérateur de particules synchrocycloton) à l’Enrico Fermi Institute, affilié à l’Université de Chicago.

Élie Saheb est entré au service d’Hydro-Québec en 1974 comme ingénieur spécialiste à la centrale nucléaire de Gentilly-2. De 1983 à 1990, il a été chercheur, puis administrateur de projet à l’Institut de recherche d’Hydro-Québec. Il a ensuite occupé le poste d’administrateur de projets pour les centrales thermiques de Bécancour et de Tracy, de 1990 à 1994.

De 1994 à 1996, M. Saheb a été directeur des projets du Bas-Saint-Maurice, qui concernent les centrales suivantes : Shawinigan-2, Shawinigan-3, La Gabelle, Grand-Mère ainsi que la centrale de Tracy.

De 1996 à 1997, Élie Saheb a été administrateur du projet lié à la construction d’une centrale thermique de 1250 MW à Jorf Lasfar, au Maroc. Ce projet BOT a été réalisé par le consortium CMS-ABB.

En juillet 1997, M. Saheb a été nommé directeur principal – Projets d’équipement et président-directeur général de la Société d’énergie de la Baie James (SEBJ). Il a été nommé vice-président exécutif – Ingénierie, approvisionnement et construction en 1999 et a conservé ses fonctions de président-directeur général de la SEBJ. En juin 2001, Élie Saheb est devenu président d’Hydro-Québec – Ingénierie, approvisionnement et construction. De 2002 à 2003, dans la foulée de la relance des projets d’Hydro-Québec, M. Saheb s’est consacré à temps plein à la fonction de président-directeur général de la SEBJ.

Depuis octobre 2003, Élie Saheb occupe les fonctions de président d’Hydro-Québec – Technologie et développement industriel. En 2006, il devient vice-président exécutif – Technologie. À ce titre, il est responsable de l’Institut de recherche d’Hydro-Québec, des télécommunications et des technologies de l’information pour l’ensemble de l’entreprise, de la valorisation de la technologie et de la filiale Hydro-Québec IndusTech.

En 2002, l’Ordre des ingénieurs du Québec a décerné à Élie Saheb son Grand Prix d’excellence pour souligner sa carrière exceptionnelle et le fait qu’il soit un modèle pour ses pairs. M. Saheb a été élu membre de l’Académie canadienne du génie en juin 2004, en reconnaissance d’une feuille de route remarquable et de sa contribution à la société, au pays et à la profession d’ingénieur.